L’écoféminisme pour une terre qui tourne rond

03 avril 2020
Photo © Letizia Finizio pour Le Monde selon les femmes

Vers une transition écologique et féministe

Pour répondre à la double mission de La Maison des Femmes de Schaerbeek de défendre l’émancipation et la citoyenneté des femmes, Le Monde selon les femmes y a proposé, de janvier à mars 2020, une série de plusieurs ateliers autour de l’écoféminisme.

Au programme: des activités créatives et dynamiques afin d’être plus en accord avec les exigences d’un monde qui prend conscience de ses limites environnementales et sociales. Pour les participant·e·s, c’était l’occasion d’augmenter leurs savoir-faire en tant qu’acteur·ices d’une société moderne, mais aussi de développer leur empowerment par la compréhension des enjeux sociaux dans lesquels ils·elles s’insèrent. Cela a été rendu possible également grâce à l’intervention de personnes ressources extérieures pour reconnecter les femmes avec des savoirs ancestraux dits « de sorcière », liés aux plantes et à leurs utilisations nutritive, préventive, curative, cosmétique ou de bien-être.

Un projet co-construit et autoporté

Les ateliers, très participatifs et ouverts à tout·e·s, ont été le lieu idéal d’expérimentations pour réaliser des produits faits main dans une logique de zéro déchet. Du déodorant à la lessive, du savon de Marseille à la vannerie sauvage, les participant·e·s ont pu apprendre à se défaire des satisfactions individualistes pour retrouver le sens de ce que nous avons en commun, par-delà les frontières.

Chaque atelier était également l’opportunité de discussions sur la prise de connaissance des enjeux pour les femmes dans les crises écologiques, climatiques, sociales et économiques actuelles. Les débats ont été initiés, entre autres, grâce à notre outil pédagogique Carré genre | Utopies Écoféministes. Les participant·e·s ont donc pu (ré)investir de nouvelles formes de militance en éclairant les liens intimes entre féminisme et écologie.

« L’écoféminisme nous offre un éventail de ressources et de pratiques pour une métamorphose sociétale. Il nous invite à créer des utopies, à élaborer des nouvelles recettes et à sortir du paradigme de la marchandisation de tout y compris du corps des femmes » Lidia Rodriguez Prieto

 

Un outil pour partager

Maintenant ce cycle terminé, Le Monde selon les femmes envisage de pérenniser les résultats à travers une publication, un dépliant, une expo… pour transmettre les recettes « ecoféministes ou des sorcières des temps modernes » au public. Ce projet sera soutenu par WeImpact, une initiative de Wemanity, qui consiste à offrir à ses employé·e·s le choix de créer de l’impact à l’occasion de leur anniversaire en faisant don d’un montant de 20€ à une ONG active dans le secteur – le cas échéant – de l’égalité des genres.

Et pour aller plus loin