La programmation 2022 du K’Fem est détonnante !

voici ce qui vous attend pour cette année 2022

Le K’Fem est de retour avec de beaux projets et surtout de nouvelles têtes à vous présenter. Vous le savez, nous travaillons quotidiennement pour vous proposer des interventions, des spectacles, des conférences, des concerts,… Tous ces évènements ont un point commun : ils mettent en valeur le féminisme dans la Culture.

Et on parle bien ici de culture avec un grand C. Aussi largement que possible, nous tentons de vous trouver les perles rares du milieu culturel belge. Voilà comment nous abordons 2022 : pleines d’enthousiasme et prêtes à franchir de nouveaux caps dans nos projets.

À travers le K’Fem, nous voulons soutenir des artistes qui nous intéressent et nous interpellent. Nous recherchons l’accessibilité, la lisibilité et la beauté de la culture.

Alors voici déjà quelques rendez-vous à ne pas manquer.

27 janvier – Femmes dans le cinéma, reportage et rencontre

Vous connaissez probablement plusieurs réalisateurs, quelques compositeurs de musique de film, au moins un scénariste de nom. Et il est frappant de remarquer que les premiers noms qui nous viennent en tête sont majoritairement des noms d’homme.

Pour se faire une place dans les nombreux du métier du cinéma, les femmes doivent redoubler d’effort. Des phrases tranchantes, blessantes, agressives et condamnables sont prononcées sur les plateaux de tournage.

Pour combattre l’inaccessibilité à la profession, et pour faire valoir la voix des femmes dans le 7ème art, plusieurs associations belges s’activent.

Nous vous proposons donc de regarder ensemble un court reportage où nous partons à la rencontre de ces femmes de cinema, réalisatrices et productrices, mais aussi monteuses, directrices photographies, cadreuses ou perchistes. Trois associations présentes dans le reportage, Elles Tournent, Elles Font des Films, et Paye Ton Tournage viendront ensuite nous rejoindre pour une discussion sur Zoom. L’occasion de découvrir les difficultés de leurs métiers, mais aussi les améliorations obtenues grâce à leur lutte quotidienne.

17 février – Quand les survivantes mettent des mots sur les violences

Le Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales œuvre quotidiennement à l’accueil, le soutien et la réinsertion des femmes ayant subi des violences conjugales. Mais qu’est-ce que c’est une violence dans le ménage ? Est-ce qu’une insulte est une violence ? Est- ce que frapper dans un mur « pour ne pas frapper ailleurs » compte comme une violence ? Et puis comment fait-on pour s’en sortir, pour partir, pour fuir ce milieu toxique, le seul que l’on connait ?

Avec plusieurs rescapées des violences, les animatrices et formatrices du CPVCF ont mis en place une fiction audio relatant le parcours d’une femme en quête d’une solution. Nom de code : Parcours des combattantes.

Après avoir écouté et interrogé cette fiction audio, nous chercherons à comprendre les solutions que le CPVCF propose au quotidien. Au programme, la nouvelle Fanzine à destination des professionnels de première et de seconde ligne, et une compréhension accrue du phénomène grâce à la rencontre de deux combattantes, toujours plus combatives.

17 mars – Chanter la sexualité et la découverte

Le club PEPS, c’est Marine Mechri et Blanche Tirtiaux. Sage-femme et comédienne le jour, elles grimpent sur scène le soir, percussions et accordéon à la main, pour parler des choses qui les intéressent et qu’elles veulent transmettre à un public curieux. Vous l’aurez compris, on y parle de sexe, de pénétration, d’orgasme, de compréhension de son corps, d’éjaculation et de coup d’un soir.

P.E.P.S. est issu de toutes ces réflexions et met en chansons les expériences, les frustrations, les (més)envies de jeunes femmes, dans toutes leurs contradictions.

Le duo veut prononcer les mots du ̀ sexe tel qu’elles le vivent au quotidien ou tel qu’elles voudraient les vivre, au-delà des tabous et des normes reçues qui ne nous ressemblent pas. Appelons une chatte une chatte, interrogeons nos pratiques, ouvrons le débat, et surtout racontons-nous de nouvelles histoires.

Un petit concert d’apprentissage sur la sexualité, ça vous tente ?

Et bien d’autres dates encore !

Chaque mois, un K’Fem vous sera proposé. On veut garder quelques surprises entières, mais sachez déjà que le 8 mars du K’Fem sera exceptionnel cette année ! Pour le reste des activités, attendez-vous à parler du genre des instruments de musique, de déesses indiennes féministes. Vous pourrez également mettre la main à la pâte puisque la céramique s’invitera au K’Fem. Vous pourrez interroger votre définition de la filiation, votre compréhension de l’écriture féministe. Et ce n’est qu’un début !

 

Plus d'articles

Opération 11.11.11 | Solidaires avec nos partenaires !

19/10 > 19/10

Formation Outils Pédagogiques

26/09 > 21/10

En ligne | Le b.a.-ba du genre (3)

Déclaration des féminismes au Forum Social Mondial 2022

K’Fem | L’odyssée de la marquise de Montpeyroux

28/05 > 28/05

Festival Polyphonies Écoféministes | Programme et billetterie

23/05 > 17/06

En ligne | Le b.a.-ba du genre

K’Fem d’avril | Atelier de céramique féministe

K’Fem | Un beau programme pour le printemps !

Geneviève Ryckmans nous a quitté·e·s : nous lui rendons hommage

Attaque d’un événement féministe : l’espace numérique est un espace public

Festival polyphonies écoféministes : appel à contributions