Dynamique et cadre de réflexion pour l’agroécologie et la gestion du foncier au Sénégal

Enda Pronat occupe le secrétariat de la “Dynamique pour une Transition Agro-Ecologique au Sénégal” (DyTAES), qui regroupe une diversité d’acteurs comprenant des paysans, des organisations communautaires de base, des collectivités territoriales, des organisations non-gouvernementales, des chercheurs et des entreprises privées. La DyTAES vise à accompagner l’État dans l’élaboration de politiques publiques en lien avec l’agroécologie, grâce aux réflexions et à l’expérience des différents membres. L’intervention d’Enda Pronat assure d’intégrer une attention spécifique et transversale au genre par le renforcement des femmes, pionnières et actrices majeures de l’agroécologie.

Enda Pronat, très engagé dans la problématique de la production agricole saine, travaille également la question du foncier et a mis en place en 2010 le Cadre de Réflexion et d’Action sur le Foncier au Sénégal (CRAFS). Celui-ci est né à la suite d’une crise alimentaire importante qui a montré les limites imposées sur le foncier au nom du développement. Le CRAFS rassemble des organisations de la société civile sénégalaise et des organisations paysannes dont l’objectif est de créer une plateforme collaborative pour discuter, réfléchir et agir en faveur d’une meilleure gouvernance foncière inclusive, transparente et équitable. Les missions du CRAFS comprennent le dialogue et l’influence sur les politiques foncières, la surveillance, l’alerte et la mobilisation sociale, ainsi que la réflexion et le partage des connaissances et des capacités des membres et d’autres acteurs.

Les objectifs stratégiques du CRAFS comprennent la promotion d’un espace de la société civile pour échanger et valoriser les expériences sur les questions foncières, la production de connaissances et la surveillance pour soutenir le plaidoyer en faveur de la sécurisation des droits fonciers des communautés, ainsi que le développement de dynamiques solidaires et complémentaires pour la sécurisation des droits fonciers des communautés à travers le plaidoyer, la mobilisation sociale et l’engagement citoyen.

Dans un contexte de dégradation et de raréfaction des ressources, l’accès à la terre des femmes devient plus difficile. Enda Pronat travaille donc pour garantir un accès collectif pour les groupements de femmes en développant leur leadership pour qu’elles soient présentes au sein des cadres de décision.

Panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0