Festival polyphonies écoféministes : appel à contributions

Le 28 mai 2022, Le Monde selon les femmes et Associations 21 auront la joie de vous présenter la première édition du Festival Polyphonies écoféministes. Mais cet événement ne se fera pas sans vous : c’est pourquoi nous lançons un appel à vos propositions d’activités.

Avant de formuler votre proposition, merci de prendre connaissance de nos intentions et de ce que recouvre, selon nous, la notion d’écoféminisme, telle qu’évoquée ici :

Le chemin de l’écoféminisme : un mélange de philosophie, d’art, de mobilisation et d’actions qui renverrait à une nouvelle généalogie des propositions polyphoniques, solidaires, diverses et égalitaires pour un monde en vie. 

La polyphonie de l’écoféminisme

  • Répond à un sentiment d’urgence : on va droit dans le mur et il faut bouger
  • Est liée à l’attachement à la vie, à la terre, aux territoires (espaces de vie) ; met la préservation du vivant au cœur des actions
  • Propose des engagements qui relient féminisme et écologie : ils sont divers et prennent des formes variées mais il existe des convergences
  • Doit être contextualisée selon les régions géographiques : il existe une diversité des portes d’entrée (le care, le corps, la nature, le territoire…)
  • Valorise les savoirs populaires, les personnes de terrain dans les Suds, les Nords…
  • Identifie des causes communes face aux désastres écologiques et formes de domination des femmes : le patriarcat, l’économie de profit, le colonialisme…
  • Croise les dominations de la nature, des femmes, des populations discriminées et colonisées
  • Ouvre des formes diverses d’action, où la puissance d’agir est réveillée, en proposant une pensée basée sur le soin, le care étendu au vivant
  • Aborde aussi les Objectifs du Développement Durable (pas seulement le 5 sur l’égalité des sexes) !
  • Est toujours en construction
  • Intègre et fédère
  • Permet de sortir de la sidération pour passer à la considération.

Publics visés par le festival 

Militant·es, associations et collectifs de la transition écologique et sociale, féministes, ONG de développement et d’environnement, artistes, étudiant·es, associations membres d’Associations 21, intéressé·es par l’action militante et la thématique.

L’accueil d’enfants est prévu, et l’une ou l’autre activité peut leur être proposée.

Objectifs 

  • Créer des réseaux et rendre visibles les multiples initiatives de toutes tailles
  • Croiser les mondes associatifs pour articuler les regards sur les différentes problématiques qui nous habitent et qui concernent les rapports sociaux, les droits des personnes, le dérèglement climatique, la perte de biodiversité, le capitalisme, le néolibéralisme et le néocolonialisme.
  • Visibiliser le travail existant sur ces questions et identifier les autres groupes existants.
  • Lancer une dynamique qui pourrait être réitérée annuellement ou tous les deux ans.
  • Faire du lien entre les Nords et les Suds.

Méthodes et aspects pratiques

Le festival écoféministe accueillera divers types d’activités : artistiques, réflexions et échanges, actions, médias, écrits, films, conférences, performances participatives (danse, chant…)

Sont privilégiés le réseautage, les méthodes de l’éducation permanente et de la pédagogie émancipatrice féministe. Le matériel nécessaire est à la charge de la personne qui anime les ateliers. Un maximum d’autogestion est souhaité dans la préparation et la remise en état du lieu.

Durée des ateliers : entre 30 min. et 3 heures.
Nombre de participant·es : entre 5 et 20 pour les ateliers. Pour les propositions artistiques et conférences : selon possibilités des lieux (à convenir). Des précisions suivront en fonction de l’évolution des mesures sanitaires.

Thématiques possibles :

  • L’auto-organisation des femmes et les processus collectifs comme des piliers politiques dans les propositions de transition écologique, économique, sociale.
  • Créer des alliances dans la société civile et les mobilisations citoyennes et articuler les projets politique, économique et social du monde que nous voulons.
  • Solidarité, égalité et réciprocité dans les processus collectifs et démocratiques.
  • Renversement du patriarcat, et de l’andro-antropocentrisme.
  • Féminisation des territoires, sortir des logiques militaristes pour des logiques de soin.
  • Politisation de l’éthique du CARE et Coresponsabilités masculines. Soin aux personnes, à soi et à la nature.
  • Construire des propositions collectives pour le Réencastrement de la production dans la reproduction de la vie (subvertir l’économie et interroger les activités économiques: sont-elles nuisibles, essentielles? Et quid des activités essentielles à la vie qui ne sont pas reconnues économiquement?
  • Valoriser les connaissances collectives, qui partent du vécu et nous responsabilisent
  • Repenser les pouvoirs et les contre-pouvoirs. Eliminer les hiérarchies.
  • L’agroécologie, comme choix alimentaire intégrant la dimension féministe
  • Economie féministe
  • Ecologie populaire
  • Sortir de l’éco-anxiété : temps, reconnexion sociale et spirituelle à la nature
  • Sortir des logiques marchandes qui exploitent le corps et le travail des femmes et proposer les alternatives.
  • L’histoire comme éclairage : l’exemple du traitement réservé aux sorcières, etc

Les points d’attention

  • Le féminisme est au cœur de la proposition
  • Gratuité : aucune rémunération n’est prévue pour les ateliers que vous nous proposez. Si une contribution financière est nécessaire (ex : pour du matériel), indiquez-le dans le tableau. Nous verrons s’il est possible d’inclure des activités payantes dans le programme
  • Privilégier la construction des propositions d’alternatives, plutôt que la dénonciation
  • Mettre en avant les collectifs plus que les individus
  • Donner une dimension politique et proposer une mobilisation collective, veiller à déconstruire les logiques essentialistes (sortir des lectures biologisantes dans les questions identitaires)
  • Pas de vente ou publicité d’activités commerciales.

Infos pratiques

Merci de nous renvoyer ce formulaire complété avec votre proposition.

Date d’envoi de propositions : au plus tard le 1er avril
Mail : 
festival@mondefemmes.org
Téléphone : 0491 337 974 ou 0471 515 113

N’hésitez pas à nous poser des questions ou à nous contacter pour des clarifications.

Lieu du festival : L’Arbre qui pousse, Ottignies
Date :
28 mai 2022

 

Plus d'articles

Opération 11.11.11 | Solidaires avec nos partenaires !

19/10 > 19/10

Formation Outils Pédagogiques

26/09 > 21/10

En ligne | Le b.a.-ba du genre (3)

Déclaration des féminismes au Forum Social Mondial 2022

K’Fem | L’odyssée de la marquise de Montpeyroux

28/05 > 28/05

Festival Polyphonies Écoféministes | Programme et billetterie

23/05 > 17/06

En ligne | Le b.a.-ba du genre

K’Fem d’avril | Atelier de céramique féministe

K’Fem | Un beau programme pour le printemps !

Geneviève Ryckmans nous a quitté·e·s : nous lui rendons hommage

Attaque d’un événement féministe : l’espace numérique est un espace public

Festival polyphonies écoféministes : appel à contributions