RDC | Meryame Kitir rencontre l’ANPC

Photo : la Ministre Meryame Kitir avec l'Académie Nationale Paysanne Congolaise © ANPC

La Ministre de la Coopération au Développement, Meryame Kitir, accompagnée de l’ambassadeur de la Belgique en RDC et d’une délégation officielle, a rendu visite le 26 novembre dernier à l’ANPC (Académie Nationale Paysanne Congolaise).

Victorine Vasianirya, directrice de l’ANPC, a accompagné la Ministre dans sa visite et a facilité la rencontre avec les femmes paysannes membres de l’Académie et cultivatrices de café, de pommes de terre, de haricot et de soja. Meryame Kitir s’est dite très impressionnée par l’énergie de ces femmes qui travaillent dans des conditions particulières, et a échangé avec elles sur l’accompagnement fourni par l’ANPC et l’impact positif que celui-ci a sur leurs vies. Elle a entre autres reconnu les nombreuses difficultés que ces femmes doivent surmonter, qu’il s’agisse d’insécurités ou de catastrophes naturelles, comme l’éruption du volcan Nyiragongo en mai 2021 qui avait causé de nombreuses pertes agricoles, animales et humaines.

« Il faut soutenir ces femmes car elles font énormément de choses : pour l’agriculture mais également pour le soin aux enfants et aux animaux. C’est un travail harassant. Il faut également veiller à accompagner les ménages pour plus d’égalité et une meilleure répartition du travail » a déclaré la Ministre.

Meryame Kitir a rappelé le soutien que son Ministère apporterait à l’ANPC dans l’accompagnement des femmes paysannes du Nord Kivu mais également pour le renforcement de leurs capacités entrepreneuriales. Elle a également pu découvrir les activités réalisées dans le cadre du programme PASPOR de l’Alliance AgriCongo, dont fait partie Le Monde selon les femmes. L’occasion de mieux comprendre le travail de l’ANPC dans un contexte d’insécurité et de violences basées sur le genre, mais également de rencontrer des femmes paysannes victimes de ces violences, ainsi que les sinistré.es de l’éruption volcanique. À ce sujet, Victorine Vasianirya témoigne s’être entretenue avec la Ministre afin de mettre en place des stratégies pour éliminer les violences sexuelles basées sur le genre.

Meryame Kitir, ambassadrice de l’ANPC

La délégation de la Ministre s’est également rendue à la Maison de la Femme de Goma, où la directrice de l’ANPC a remis à Meryame Kitir une note de plaidoyer, un signe fort pour toutes les femmes paysannes qui désirent voir leur vie changer.

Dans ce document, l’ANPC exprime son besoin d’un appui dans la mise en œuvre du plan de renforcement des capacités, ainsi que sa volonté de diversifier l’offre des formations en genre et développement, sur les masculinités transformatrices, le leadership transformationnel et la professionnalisation agricole des femmes paysannes de RDC. Pour y arriver, des centres et des écoles pratiques sont nécessaires, sans oublier la protection et l’appui spécial aux femmes et jeunes filles dans les zones de conflit.

La Ministre a assuré vouloir poursuivre son accompagnement de l’ANPC, tout en insistant sur l’importance de renforcer l’entreprenariat féminin, afin de construire un monde rural prospère qui respecte l’apport des femmes tout au long de la chaîne de valeurs agricoles.

Ce texte est inspiré d’un article rédigé par Jean-Baptiste M. de l’ANPC

Plus d'articles

Déclaration des féminismes au Forum Social Mondial 2022

K’Fem | L’odyssée de la marquise de Montpeyroux

28/05 > 28/05

Festival Polyphonies Écoféministes | Programme et billetterie

23/05 > 17/06

En ligne | Le b.a.-ba du genre

K’Fem d’avril | Atelier de céramique féministe

K’Fem | Un beau programme pour le printemps !

Geneviève Ryckmans nous a quitté·e·s : nous lui rendons hommage

Attaque d’un événement féministe : l’espace numérique est un espace public

Festival polyphonies écoféministes : appel à contributions

Lien entre genre et perception émotionnelle des violences chez les 16-18 ans

24/04 > 15/09

FORFOR 2023 | Formation pour les formateur‧ices‧s en genre

Sortie du Focus Polyphonie écoféministe : entre terres et mè·re·s